La Société > GEOTHERMIE / AEROTHERMIE

Aérothermie et Géothermie au Coteau (42) : Planet’ere 

la société

géothermie/aérotherme

solaire

climatisation

canadien vmv double flux

récupération eau de pluie

chauffage bois

ACTUALITE / FAQ

    NOS CHANTIERS EN IMAGE

Contact

Etude, conception et installation de systèmes aérothermiques dans la Loire

Doté d’une riche expérience dans le domaine des énergies renouvelables, l’équipe de Planet’ere au Coteau (42) vous propose la fourniture et la pose de systèmes utilisant l’apport des énergies renouvelables.

Basé sur le principe de l’aérothermie, votre entreprise vous propose l’étude la conception et la pose de pompes à chaleur. Ces machines thermiques captent la chaleur présente dans l’air extérieur.

Planet’ere met à votre disposition deux types de pompes :

  • Pompes à chaleur AIR/AIR 
  • Pompes à chaleur AIR/EAU

Pompes à chaleur AIR/AIR  (42)

La pompe à chaleur (PAC) air-air est composée de deux unités, une intérieure et une extérieure. La pompe à chaleur capte la chaleur à l'extérieur de la maison pour la rejeter dedans. Ainsi vous parvenez à chauffer votre maison, même pendant l'hiver.

La pompe à chaleur (PAC) air-air est réversible, en effet le système peut être utilisé pour un rafraîchissement d’été.

La performance de votre système air-air dépend de la température extérieure, il peut fonctionner même lorsque les températures extérieures sont faibles: -15°, -20°.

L'unité extérieure capte des calories et est installée dans un endroit bien aéré : la cour ou le jardin de la maison. Cette unité est en fait un évaporateur, qui utilise les calories de l'air pour évaporer à très basse pression le fluide frigorigène qui circule dans la pompe à chaleur.

L'unité intérieure diffuse les calories dans l'air de la maison
Les calories stockées dans le fluide frigorigène sont restituées à l'intérieur de la maison, par l'unité intérieure.

Grâce à leur savoir-faire, l’équipe de votre entreprise vous propose l’installation de pompes à chaleurs AIR/AIR des marques « HITACHI » et » MITSUBISHI ELECTRIC ».

Pompes à chaleur AIR/EAU  (42)

La pompe à chaleur ou PAC est constituée d’un circuit fermé et étanche dans lequel circule un fluide frigorigène à l’état liquide ou gazeux selon les organes qu’il traverse. Ces organes sont au nombre de quatre : l’évaporateur, le compresseur, le condenseur, et le détendeur.

Pour simplifier, on peut dire que la pompe à chaleur prélève de la chaleur de l’air environnant augmente son niveau de température et restitue une chaleur à une température plus élevée dans le logement.

Les émetteurs de chaleur

Selon le type de pompe à chaleur, différentes sortes d’émetteurs équipent l’installation.

Un plancher chauffant basse température
Il est formé de tubes noyés dans une dalle de béton. Sa surface diffuse une chaleur douce et régulière (jamais supérieure à 28° C), qui apporte une grande sensation de confort. Dans les tubes circule l’eau du circuit de chauffage (PACà fluides intermédiaires ou mixtes) ou du fluide frigorigène (PAC à détente directe). Le dimensionnement des tubes et leur pose sont différents selon le fluide qui y circulera.

Des radiateurs basse température
Ils fonctionnent avec une eau entre 45 et 50° C, ce qui est le cas dans un circuit de chauffage alimenté par une PAC mixte ou à fluides intermédiaires. Ils procurent une chaleur douce très agréable. Cette solution convient si on ne peut (ou ne veut) pas installer de plancher chauffant qui peut être difficile ou coûteux à mettre en oeuvre en rénovation.

Les radiateurs d’une précédente installation de chauffage central peuvent convenir, à condition de vérifier leur dimensionnement.

Le chauffage, mais aussi…

Les pompes à chaleur sont avant tout des systèmes de chauffage. Elles peuvent également remplir d’autres fonctions.

Pour l’eau chaude sanitaire, un appoint ou une
installation indépendante sont nécessaires
On peut obtenir de l’eau chaude sanitaire de deux façons avec une pompe à chaleur :

• avec la PAC qui assure le chauffage de la maison. L’eau du ballon est chauffée en récupérant une partie de la chaleur du fluide frigorigène. Quand la PAC ne fonctionne pas, une résistance électrique chauffe l’eau sanitaire ;

• avec un chauffe-eau thermodynamique. C’est un système indépendant muni d’une pompe à chaleur autonome. Il peut donc fonctionner toute l’année.

Le rafraîchissement d’un bâtiment en été
En inversant le cycle du fluide frigorigène, la pompe à chaleur puise des calories dans le logement et les rejette à l’extérieur.

Les PAC munies de ce dispositif sont dites « réversibles ». Elles assurent une baisse modérée de la température, de l’ordre de 3 à 4° C de moins qu’à l’extérieur. Il s’agit donc d’une fonction de rafraîchissement et non de climatisation.

 Performances et certifications

Des coefficients à connaître : COP 
Les performances des pompes à chaleur s’expriment par des coefficients qui rendent compte de leur efficacité en fonction de l’énergie qu’elles consomment.

Pour 1 kWh d’électricité consommé, les PAC restituent pour la plupart 2 à 4 kWh de chaleur. Par exemple, si une PAC consomme 1 kWh d’électricité et restitue 3 kWh de chaleur, on dit que son COP est de 3.

Le rapport entre la quantité de chaleur produite et l’énergie électrique consommée (par le compresseur) est le coefficient de performance (COP) de la pompe à chaleur. Il traduit la performance énergétique d’une pompe à chaleur en mode chauffage.

Systèmes géothermiques (42)

Etude, conception et installation de systèmes géothermiques dans la Loire

Planet’ere au Coteau (42) vous propose la pose de systèmes de chauffage basés sur le principe de la géothermie. 

Le principe de la géothermie :

À une époque où de nombreuses questions se posent sur la ressource de notre planète en énergies fossiles (pétrole, charbon, gaz) et où leur prix ne cesse d’augmenter, la géothermie apparaît comme une des solutions alternatives les plus intéressantes.
Elle permet d’utiliser une ressource gratuite et disponible en permanence sans générer d’impacts sur l’environnement. 

La Géothermie... Ca sert à quoi  ?
La géothermie vous assure un confort thermique pour votre habitation ou votre construction en captant la chaleur inépuisable contenue dans le sol. 

Et question chaleur chez soi ?
La géothermie permet de chauffer des habitations, des piscines et même de produire de l’eau chaude sanitaire. Elle sert aussi à rafraîchir ou à climatiser sa maison par simple inversion du système, avec le même appareil (« réversibilité »). La géothermie est l’un des rares modes de chauffage qui permette cette réversibilité

Les processus industriels aussi ?

On trouve d’autres applications de la géothermie dans des domaines industriels ou agricoles, par exemple pour des opérations de lavage ou de séchage ou encore pour chauffer des serres ou des bassins piscicoles... 

Elle s’inscrit dans la famille des énergies renouvelables thermiques propres qui contribuent à préserver l’environnement.  C’est donc une énergie d’avenir ! 

ET comment ça marche ?

La terre est chauffée à la fois par le soleil, l’air, le vent et l’eau de pluie. Le sol, autour d’une maison, constitue donc un réservoir qui reçoit en permanence de l’énergie sous forme de calories.

Pour capter ces calories puis assurer le confort thermique d’une maison (chauffage, rafraîchissement) ou produire de l’eau chaude, l’installation géothermique comporte trois éléments majeurs:

  • Des capteurs extérieurs
  • Une pompe à chaleur
  • Un circuit de chauffage à l’intérieur de l’habitation. 

Le fonctionnement du système se déroule en 3 phases :

  • Le captage de la chaleur : il peut être réalisé par 3 procédés différents (captage horizontal, vertical ou sur nappe d’eau souterraine) utilisant un fluide pour récupérer et transporter la chaleur, généralement de l’eau glycolée.
  • L'amplification de l'énergie : une fois captée, l’énergie est amplifiée par une pompe à chaleur, appelée couramment PAC, constituée d’un circuit fermé et étanche dans lequel circule un fluide frigorigène.
  •  La restitution de la chaleur : la PAC (Pompe à chaleur) restitue ensuite la chaleur dans l’habitation, par le circuit de chauffage (plancher chauffant, radiateur ou ventilo-convecteur).

Un même appareil pour chauffer, rafraîchir et climatiser...
Pour rafraîchir ses locaux d’environ 2° à 4° C ou pour les climatiser, il n’est pas nécessaire de changer de PAC. Il suffit juste d’actionner son mode réversible et le cycle du fluide s’inverse : la PAC exporte alors les calories de l’intérieur de l’habitation vers l’extérieur et fait ainsi baisser la température.

Il ne reste plus à l’utilisateur qu’à choisir son confort thermique ! 

Pour pouvoir extraire la chaleur, Planet’ere recours à 3 méthodes différentes, à savoir :

  • Le captage de la chaleur verticale : consiste à récupérer la chaleur du sol à des profondeurs comprises entre 80 et 120 mètres. Il nécessite donc un ou plusieurs forage(s) selon la nature de l’opération prévue. Ce système de sonde géothermique est adapté à tous les contextes géologiques.
  • Le captage de la chaleur horizontale : consiste à récupérer la chaleur par le biais de capteurs disposés horizontalement à environ 60 cm de profondeur
  • Le captage de la chaleur sur nappe d'eau : consiste à prélever l’eau de cette nappe et à en récupérer la chaleur. Il nécessite la réalisation de deux forages, l’un pour le captage proprement dit, l’autre pour rejeter l’eau une fois les calories extraites.

Pour plus d’informations, n’hésitez pas à contacter votre société Planet’ere au Coteau (42).

Géothermie Horizontale

géothermie horizontale planetère roanneLe captage horizontal consiste à récupérer la chaleur par le biais de capteurs disposés horizontalement à environ 60 cm de profondeur. Ces capteurs sont des tuyaux en polyéthylène ou en cuivre gainé spécifiquement adaptés à la circulation sous pression et en circuit fermé de l’eau glycolée ou du fluide frigorigène, selon la technique utilisée. C’est grâce à eux que se font les échanges thermiques.

Les capteurs horizontaux nécessitent une surface de terrain de 1,5 à 2 fois la surface à chauffer. Par exemple, pour une habitation de 100 m2, il faudra disposer d’au moins 150 m2 de surface extérieure. L’exposition du terrain a peu d’incidence sur le rendement de l’installation. Et, sauf exception la nature du sol, importe peu. Les capteurs peuvent ainsi être installés sur un terrain jusqu’à 20 % de pente. En revanche, la distance entre les tuyaux doit être de 30 cm et le circuit ne doit pas se trouver à moins de 2 ou 3 mètres d’un arbre, d’un ouvrage (fosse septique) ou de canalisations.

Enterrés à moins d’un mètre de profondeur, les capteurs horizontaux ne nécessitent pas de travaux importants : le coût de leur installation est donc peu élevé. Ils s’adaptent aussi bien à la construction neuve qu’à la rénovation. Selon l’appareil choisi, il sera également possible de rafraîchir et climatiser sa maison ou ses locaux par simple inversion du système : on parle de pompes réversibles et de réversibilité du système. Ainsi, lorsqu’elle est en mode chauffage en hiver, la pompe extrait la chaleur du sol alors qu’en été, en mode rafraîchissement, elle restitue à la terre les calories extraites, ce qui présente l’avantage de régénérer la terre.

Géothermie Verticale

géothermie verticale planetère roanneLe captage vertical consiste à récupérer la chaleur du sol à des profondeurs comprises entre 80 et 120 mètres. Il nécessite donc un ou plusieurs forage(s) selon la nature de l’opération prévue. Ce système de sonde géothermique est adapté à tous les contextes géologiques.

Le circuit comporte un tube formant une seule boucle verticale, en forme de U. Réalisé en polyéthylène, ce tube permet la circulation du fluide sous pression et en circuit fermé. Le fluide va récupérer la chaleur et la transmettre à la PAC pour chauffer l’habitation.

Ce système par captage vertical a l’avantage d’occuper une surface au sol nettement moins importante que le système horizontal. D’un coût plus élevé que le captage horizontal, il offre une performance constante, la température à - 80 mètres ne variant que faiblement. Il trouve des applications en maison individuelle et en petit tertiaire (crèche, mairie, bureaux, …), mais la possibilité de multiplier les forages permet d’envisager des applications plus importantes (notamment en habitat collectif). Enfin, il est particulièrement adapté pour la rénovation.

Tout forage fait l’objet de démarches administratives préalables : s’il est effectué à une profondeur supérieure à 10 mètres, il est soumis à une déclaration ; au-delà de 100 mètres, il fait l’objet d’une autorisation. Les démarches de déclaration ou d’autorisation se font auprès de la DRIRE. Il est également nécessaire de vérifier auprès de sa mairie que la zone de forage prévue ne se situe pas dans un périmètre de protection de l’eau.

Géothermie sur Nappe d'eau

géothermie sur nappe d'eau planetère roanneLe système de captage sur nappe d’eau souterraine consiste à prélever l’eau de cette nappe et à en récupérer la chaleur. Il nécessite la réalisation de deux forages, l’un pour le captage proprement dit, l’autre pour rejeter l’eau une fois les calories extraites. Selon les types d’eau, il est conseillé d’installer un échangeur entre le capteur et la pompe à chaleur, voire un filtre, afin de récupérer les impuretés éventuelles de l’eau.

Le captage sur nappe offre un grand intérêt en termes de puissance et de rendement. La température de l’eau d’une nappe reste constante toute l’année (entre 9° C et 12° C). Le COP (coefficient de performance) peut atteindre 5 (pour 1 kWh d’électricité consommée, 5 kWh sont restitués) alors qu’il s’échelonne entre 3 et 4,5 pour les autres systèmes (captage horizontal ou vertical). Il constitue de ce fait la meilleure solution du marché en matière d’économie d’énergie.




Entretien/ Maintenance

Planet'ère assure toute intervention de dépannage et de maintenance QUE VOUS SOYEZ OU NON SOUS CONTRAT D'ENTRETIEN ! N'hésitez pas à nous contacter...